Les musiciens ne se choisissent pas, ils se reconnaissent. Ricardo Izquierdo, saxophoniste d’origine cubaine et Sergio Gruz pianiste d’origine argentine célèbrent et puisent dans leurs racines musicales communes et respectives. Ils ont choisi pour cette création, afin d’en capturer l’esprit et d’en offrir une relecture moderne, quelques chansons enfantines où baignées de douce nostalgie, qui chantent les joies et désillusions de l’amour. « Drume negrita », cette chanson cubaine, « Cartas de amor que se queman », « La trunca norte » immortalisée par Mercedes Sosa, ou encore « Soledad », ce nocturne baigné de la mélancolie du maître du tango Astor Piazzolla donne au duo l’écoute et une respiration commune qui porte leur musique à l’incandescence.

 

 

Sergio Gruz : piano
Ricardo Izquierdo : saxophone

Agenda

2021
29 juillet – Concert à l’Empreinte de Savigny-le-Temple (77) – Invité : Orlando Poleo